Spiruline bio. Mythe ou réalité ?

Spiruline artisanale

Alors que la mention « bio » s’impose comme un must, à l’heure où la plupart des compléments alimentaires font montre de la mention et que les aficionados du bien-être ne jurent que par elle, pourquoi est-ce que notre cyanobactérie ne fait pas partie du club ? Plongée dans un monde où la certification est importante. Mais l’esprit l’est tout autant.

Chez Spiruline SwissMade, nous sommes contraints de renoncer au label bio, car nous utilisons de l’azote de synthèse. Cet apport ne rentre pour l’instant pas dans le cahier des charges d’une agriculture biologique. Par conséquent, il n’y a, pour l’heure, pas de spiruline certifiée Bio Suisse ou Bourgeon. Ni accréditée « AB » en France d’ailleurs. Alors certes, Internet fourmille de paquets griffés du trio de lettres, mais la réalité est parfois plus compliquée. Chez Spiruline SwissMade nous préférons la transparence.

L’esprit bio

La spiruline attend encore le label officiel, mais l’attitude des spiruliniers elle n’a pas attendu. Elle est remarquable. La culture, artisanale, pour être précis, s’est toujours faite dans un « esprit bio ». La cyanobactérie fait partie des premiers organismes vivants, sa production consomme très peu en ressources, et exit les pesticides et autres fongicides ! L’esprit bio c’est aussi se baser sur les cycles naturels des saisons, le respect du produit et de son environnement. Et là Spiruline SwissMade fait dans le mille !

Et demain ?

Nous savons qu’il y a actuellement des tests effectués afin de produire une spiruline certifiée bio. Il se peut donc que dans un avenir proche, la cyanobactérie puisse elle aussi bénéficier du label d’agriculture organique tant convoité. Chez Spiruline SwissMade nous gardons un œil plus qu’intéressé sur la thématique. A suivre donc.