La production de spiruline

Pour cultiver la spiruline, il ne faut pas un attirail particulièrement compliqué. Tout est question de savoir-faire. Et le savoir-faire c’est principalement la maîtrise des paramètres. Des variables qu’il faut apprivoiser, appréhender et déterminer. Pour nous, l’expertise s’est acquise avec l’expérience ainsi qu’avec une formation continue auprès de la Fédération des Spiruliniers Français. D’avril à octobre, nous chouchoutons la spiruline et la laissons proliférer, à son rythme – naturel.

En savoir plus

Le processus

  •  

    1. La filtration

    Le milieu de culture est pompé directement sur une table de récolte au maillage très fin qui retient la spiruline. L’eau filtrée retourne directement dans le bassin.

  •  

    2. Le pressage

    La spiruline fraîche ainsi obtenue est ensuite pressée afin d’éliminer les résidus d’eau.

  •  

    3. L’extrusion

    À l’aide d’un poussoir hydraulique, nous transformons notre pâte en spaghettis et les disposons sur des claies de séchage.

  •  

    4. Le séchage

    Nos spaghettis partent au séchoir où la température ne dépasse pas les 45°. Ainsi, les propriétés de la spiruline restent intactes.

  •  

    5. Le concassage

    Nos fins bâtonnets séchés sont finalement moulus en paillettes.